Ma dictée préparée en CE1-CE2

Les phrases du jour :

Chaque jour, mes élèves découvrent une phrase de la dictée qui sera analysée en groupe classe. La dictée finale est le vendredi (le jeudi pour les semaines de 4 jours).

Tous les règles d’orthographe et de grammaire déjà vues sont mises en avant :

  • « Pourquoi « timbre » s’écrit-il avec un m? »
  • « Pourquoi y a t-il un « s » à « enfants »?
  • Pourquoi est-ce qu’il y a « ent » à « marchent »?

Autant de questions qui ramènent les élèves à se rappeler les règles et à les expliquer en contexte. Je remets les affichages de la classe au tableau pour s’appuyer sur les règles si c’est nécessaire.

Puis, on relève les classes grammaticales connues sur l’ardoise (PLM) : les déterminants, les noms communs, les noms propres, les adjectifs, les verbes…

Après avoir étudié la phrase, les élèves ont 10 secondes pour la mémoriser car je vais l’effacer et la dicter. Ils devront l’écrire dans leur cahier du jour.

Ils aiment ce challenge car il est accessible à tous. Les phrases sont courtes. On vient de l’analyser. On travaille aussi la mémorisation sur temps court. C’est rapide et dynamique.

Les mots difficiles de la dictée :

Tous les matins, les mots difficiles de la dictée sont travaillés en PLM lors de mes rituels. Trois ou quatre mots qui seront réécrits tous les jours jusqu’à la dictée finale où ils devront les réécrire sans faute.

Le premier jour, j’écris les mots au tableau, je le fait épeler, je l’explique. Parfois on peut s’appuyer sur les mots de la même famille. « infirmière » c’est un mot de la même famille que « infirmerie, infirmier »

Je leur donne 5 secondes pour le mémoriser et ensuite ils le réécrivent sur l’ardoise après que je l’ai effacé.

Les homophones de la dictée :

Il y a toujours des homophones dans les dictées que j’utilise. Je peux donc faire un vrai travail de lexique une fois par semaine autour de ces mots qui vont apparaître toute la semaine dans les phrases mais surtout dans la dictée de fin de semaine. On le fait ensemble en groupe classe. Il y a un vrai échange entre les pairs, des explications au tableau. On vient écrire, entourer…


Ainsi on a abordé « père », « paire » et « pair »/ « faim » et « fin » et bien d’autres…

Je m’appuie sur les dictées trouvées sur le blog de « Petit Caillou » que je réadapte à mes élèves :

http://petitcaillou.eklablog.com/dictees-preparees-a4386718

La copie de la dictée :

La veille, les élèves copient la dictée en autonomie dans leur cahier de brouillon pour se familiariser avec le texte. Ils sont déjà dans le réinvestissement des acquisitions de la semaine.